Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2007

un exemple à suivre !



..."Sur son blog, Beppe Grillo dénonce toutes les injustices : il ne supporte pas que 80 % de la richesse mondiale soit, selon lui, détenue par 20 % de la population de la planète ; que la voiture à hydrogène ne puisse se développer, les enjeux économiques primant sur l'écologie. Pour lui, la droite et la gauche, c'est du passé.
Maintenant il y a le Nord et le Sud, les consommateurs et ceux qui subissent les effets de la consommation. La globalisation, il la symbolise par l'exemple des cochons belges qui arrivent en Italie, restent quelques mois à Parme, le temps de devenir italiens, et puis repartent en Belgique, en tranches..."...
Sur Internet : www.beppegrillo.it.

une Haute Autorité sur les OGM ?



..."La France a transposé par décrets, en mars, une directive européenne relative aux cultures d'OGM, avec plusieurs années de retard, et après avoir abandonné un projet de loi, pourtant adopté par le Sénat, en mars 2006. Les associations écologistes réclament, depuis longtemps, un débat au Parlement sur le sujet."...

Des archéologues révèlent une véritable métropole arverne


17:53 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

28/08/2007

Pour apprendre à conduire "écolo"


les îles des Sundarbans


à méditer


18:53 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

La censure sur Internet


25/08/2007

pour les esprits curieux


09:19 Publié dans sciences | Lien permanent | Commentaires (0)

le climat présent et futur


Jean Jouzel : Sentinelle du climat
LE MONDE | 23.08.07

© Le Monde.fr

..."Si on ne fait rien maintenant, nos petits-enfants le paieront très cher plus tard. D'autant, insiste-t-il, que l'on ne connaît pas bien la virulence de la réponse climatique à nos désordres."...

Les calculs géométriques d'un poisson électrique



..."De loin le plus intelligent des poissons électriques, et avec qui il est très agréable de travailler"...

09:00 Publié dans sciences | Lien permanent | Commentaires (0)

24/08/2007

l'échec scolaire



Extrait de l'article :
... "Ainsi, les élèves qui sont en difficulté dès leur entrée au CP le sont toujours, dans leur quasi-totalité, par la suite". A mauvais départ, mauvaise arrivée : le HCE ajoute que "le problème s'amplifie tout au long du parcours scolaire", conduisant aussi à l'échec au collège.
Le redoublement est-il un bon moyen de résoudre ces difficultés ? Pour le HCE, la réponse est négative. Citant "deux enquêtes effectuées à plus de vingt ans d'intervalle", le rapport juge le redoublement précoce "inefficace" car les écarts de performance sont "spectaculaires" entre ceux qui redoublent le CP et les "promus de justesse" en CE1 : parfois du simple au double en faveur des seconds. De plus, "l'inefficacité du redoublement se prolonge" plus loin dans la scolarité...

Hu Jia et Zeng Jinyan : les enfants de Tiananmen


L'enseignement primaire



extrait de l'article :
... Dans son rapport, le HCE se limite au constat, et ne livre pas de recommandations : "Nous n'en ferons que si le ministre nous renvoie la balle", précise un de ses membres. Instance collégiale composée de personnalités de sensibilités diverses, le HCE a plus de poids qu'un rapporteur isolé, d'autant que ses avis sont approuvés à l'unanimité de ses membres "après débat et confrontation sérieuse des sources".
S'il ne se passait rien après la publication ? "Nous verrons dans les mois qui viennent. Dans un tel cas, nous réagirions."

23/08/2007

le dauphin blanc du Yang Tsé



extrait de l'article :
..."La perte d'une espèce unique et charismatique est une tragédie, explique Samuel Turvey, dans le quotidien britannique The Independent du 8 août, car cela représente la disparition d'une branche complète de l'arbre de l'évolution du vivant. C'est la première extinction d'un grand vertébré depuis cinquante ans, et la première espèce de cétacés qui disparaît à cause de l'activité humaine. Cela montre que nous devons prendre toutes nos responsabilités en tant que gardiens de la planète."...

Pour le plaisir


le coton



extrait de l'article :
..."Que les Etats-Unis consacrent 4 milliards de dollars à subventionner leurs cotonculteurs et l'Union européenne 900 millions d'euros pour les siens n'a pas de sens, rage-t-il. Si ces pratiques cessaient, le prix du coton monterait de 10 à 15 %." Il pense toutefois que les Africains ne doivent pas se faire d'illusions : "Si cette iniquité disparaissait, ce seraient les Brésiliens, seuls capables de faire face au surcroît de demande, qui en profiteraient. Il faut que nous aidions les 10 millions de personnes qui n'ont que le coton pour vivre, en Afrique de l'Ouest, à améliorer leur productivité par la formation, les engrais et un meilleur stockage. Sinon, elles émigreront vers les villes, puis vers l'Europe."...

09:50 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

22/08/2007

Cent-un ans de désobéissance civique

Dossiers
jeudi 7 septembre 2006
Cent ans de désobéissance civique

Clotilde Monteiro

Il y a tout juste un siècle, Gandhi instaurait un mode de résistance non-violent : la désobéissance civique. Aujourd’hui, cette forme de protestation collective connaît une recrudescence en France : contre les cultures d’OGM, contre les expulsions de sans-papiers, contre le fichage génétique... Des formes d’action qui révèlent que la justice et la légitimité ne sont pas toujours synonymes de légalité.

Le 11 septembre 1906, Gandhi réunissait trois mille personnes au Théâtre impérial de Johannesburg pour prêter serment de « désobéissance ». Bien qu’occulté (depuis 2001) par un autre 11 septembre, le centenaire de cet acte contestataire et fondateur coïncide avec la recrudescence, en France, de cette forme de protestation collective. Des mobilisations non-violentes touchent aujourd’hui tous les secteurs de la société, qu’elles soient en faveur des étrangers sans-papiers, anti-OGM, pour le droit au logement, antipub, contre les laboratoires pharmaceutiques, contre le partage du secret professionnel dans le secteur de la santé publique ou contre le fichage génétique. Pour la juriste Évelyne Sire-Marin (voir ci-contre), une telle augmentation des actes de désobéissance civique est un symptôme des dysfonctionnements de notre démocratie.

De plus en plus de citoyens rejoignent ceux qui ont fait le choix de désobéir par militantisme, après avoir épuisé la voie des recours légaux. Tous protestent contre un ordre établi jugé injuste, trop sécuritaire ou favorisant des intérêts privés. Ces dissidents, souvent considérés comme des délinquants par le pouvoir, affirment pourtant agir au nom de l’intérêt général et brandissent dans la rue, face aux caméras et devant les tribunaux, les principes fondateurs des droits de l’homme. Concernant l’acte illégal des faucheurs volontaires, José Bové préfère le qualificatif « extralégal », parce que « le désobéissant agit au grand jour, contrairement au délinquant qui se cache pour commettre son délit ». Depuis l’Antiquité, cette autre façon de manifester sa conscience politique a dû épouser des formes spécifiques et inventives puisqu’elle n’a pas recours à la violence.

L’histoire romaine a conservé la mémoire de manifestations prouvant que l’idée de résistance à une loi jugée inique existait déjà sous l’Antiquité : en 195 av. J.-C., des femmes se mobilisent contre des restrictions vestimentaires, ainsi qu’en 42 av. J.-C. contre une taxe abusive. Cette résistance se reflète d’ailleurs dans la mythologie avec Antigone ou la Lysistrata d’Aristophane, pièce dans laquelle les femmes décident de se refuser à leurs maris tant qu’ils ne cesseront pas la guerre. Depuis, des hommes ont inventé la grève, déserté les champs de bataille (comme le général de Gaulle, pour lancer l’Appel du 18 juin) ou renvoyé leur livret militaire. Le 1er décembre 1955, Rosa Lee Parks, exténuée après une dure journée de travail, a refusé de céder sa place à un Blanc dans le bus qui la ramenait chez elle, à Montgomery, dans l’Alabama, l’un des États d’Amérique les plus racistes. Par ce geste, elle ouvre la voie à Martin Luther King. En France, dans les années 1970, pour obtenir le droit à l’avortement, des femmes ont signé le « Manifeste des 343 salopes »...

Aujourd’hui, certains occupent des logements vacants pour héberger des sans-logis, refusent d’attacher leur ceinture afin d’empêcher le décollage d’un avion contenant un étranger sans papiers expulsé. Ce sont aussi des parents d’élèves qui se mobilisent pour empêcher l’expulsion de leurs voisins et des copains de leurs enfants en situation illégale. Depuis le procès de Nuremberg, la désobéissance par la résistance à un ordre établi injuste est devenue un devoir, alors que la « résistance à l’oppression » était déjà un droit dans l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

La désobéissance civique est donc le côté « pile » de la démocratie. Loin de chercher à la démanteler, elle en est le garde-fou et empêche son dévoiement. Elle agit également comme un antidote à la violence, si les gouvernants savent ne pas rester sourds à ces revendications certes illégales mais légitimes. Dans le cas contraire, l’histoire n’a de cesse de démontrer que l’absence de réponse politique aboutit toujours à l’insurrection.

Lire l’ensemble de notre dossier dans Politis n° 916
http://www.politis.fr/article1796.html

21/08/2007

Pour une toiture solaire esthétique



à lire

L'origine de la dioxine retrouvée dans du lait breton reste mystérieuse



à suivre...

Environnement : un Grenelle pour quoi faire ?


20/08/2007

les gorges de la Jordanne


19/08/2007

actualités hexagonales

à voir sur http://www.univers-nature.com

15-08-2007

Le bureau de vérification de la publicité refuse un spot contre la corrida

Alors que la saison taurine bat son plein en France, des associations anti-corrida ont fait réaliser une vidéo mettant en scène ce qui est considéré comme un spectacle par certains, ou une torture par d'autres. Les images sans tabou, montrent un taureau en train de se faire 'massacrer' et gratuitement torturer par le toréo alors que l'animal est visiblement au bout de ses forces, à genoux sur le sable de l'arène. S'il est vrai que la vidéo est très dure, les images sont issues d'une corrida réelle, et à ce titre ne peuvent pas être qualifiées de publicité mensongère (1). Or, le BVP, que l'on sait souvent moins pointilleux, a émis un avis négatif quant à la diffusion du spot considérant qu'il pourrait nuire au secteur d'activité de la tauromachie...


13-08-2007

L'autopsie de l'ourse Franska révèle des plombs dans son corps

L'ourse Franska qui est morte après avoir été heurtée par 2 véhicules le 9 août dernier, a été autopsiée par l'école vétérinaire de Toulouse. Si jusqu'à présent la thèse de l'accident prévalait, le résultat de l'autopsie amène à se poser des questions et va certainement remettre en cause ce qui semblait jusqu'alors évident.
En effet, plusieurs dizaines de plombs ont été retrouvés dans le corps de l'ourse lors de son autopsie. Même si, selon un communiqué de plusieurs associations, ces plombs ne seraient pas la cause directe de la mort, l'ourse était blessée. Etait-elle traquée, a-t-elle été volontairement rabattue vers la nationale, autant de questions auxquelles les enquêteurs vont devoir répondre...

JE ME DISAIS AUSSI, ÉCRASER UN OURS FAUT LE FAIRE, ET LE FAIRE AVEC DEUX VOITURES, C'EST ENCORE PLUS FORT ! Je me demande en quel état sont les voitures ...

17/08/2007

Au secours, les barbares sont là !



Article paru dans l'édition du MONDE du 16.08.07.
Quand Babylone s'appelait "Camp Alpha"
Pour Babylone, le XXIe siècle a aussi mal commencé que le XXe a fini. La cité d'Hammourabi a d'abord été reconstruite par Saddam Hussein - l'ancien président irakien se posait en légitime successeur de Nabuchodonosor II (604-562 avant J.-C.), qui régnait au VIIe siècle avant notre ère sur la grande ville, à l'apogée de sa gloire.
Le président déchu ne restera cependant pas dans l'histoire comme celui qui a refondé la cité, mais plutôt comme le responsable de son déclassement du patrimoine mondial de l'Unesco. Les tombeurs de Saddam Hussein n'ont guère fait mieux. Les Américains ont eu l'idée d'utiliser le site de la ville 45 fois centenaire pour y installer une base militaire. Entre 2003 et 2005, Babylone est devenue "Camp Alpha".
L'occupation militaire du site a provoqué "des dégâts substantiels et irréversibles", selon John Curtis, directeur du département des antiquités orientales du British Museum et auteur d'un rapport sur la situation à Babylone. L'armée américaine s'est d'abord installée dans l'enceinte de la ville antique en avril 2003. Six mois plus tard, l'autorité en a été transférée à l'armée polonaise ; l'occupation militaire du site s'est achevée à la fin de l'année 2005.
Entre-temps, dit M. Curtis, "environ 300 000 m2 du site ont été aplanis et terrassés à l'aide de gravier" pour permettre les atterrissages d'hélicoptères et le stationnement des engins militaires. La circulation des véhicules blindés sur les vestiges de la Voie processionnelle de la ville a écrasé le pavement. Les vibrations provoquées par la noria des hélicoptères ont conduit à l'effondrement du toit - remonté dans les années 1960 - du temple de Ninmah. "Les militaires ont creusé au total 170 mètres de tranchées, parfois profondes de 2 mètres, dans les couches archéologiques, poursuit M. Curtis. De même, la terre récupérée sur le site, potentiellement riche de vestiges archéologiques a été utilisée pour remplir des sacs de sable."
Voulant sans doute bien faire, les soldats américains et polonais sont allés ramasser de la terre un peu plus loin, hors les murs de l'antique cité, pour remplir leurs sacs de sable. Hélas. "Ils ont prélevé cette terre sur d'autres sites archéologiques et ont ainsi contaminé'' le site de Babylone", dit M. Curtis. L'interprétation de futures découvertes est donc largement compromise.
Il a fallu en outre construire des installations capables d'accueillir les 2 000 militaires basés dans le camp. "L'armée polonaise avait bien emmené avec elle des archéologues censés sensibiliser les militaires à l'importance du site et aux précautions à prendre, explique l'archéologue Christine Kepinski (CNRS), qui a longtemps fouillé en Irak. L'effet a été inverse et les déprédations n'en ont été que plus importantes." Car ce qui est précieux se vend cher. C'est vraisemblablement après qu'on eut tenté de desceller les briques dans lesquelles ils étaient moulés que huit dragons de la porte d'Ishtar ont été abîmés.
"L'utilisation de sites archéologiques comme bases militaires n'est pas rare en Irak, relève Mme Kepinski. On peut citer les cas de Hatra, Samarra, Ctésiphon ou encore Ur."
A Ctésiphon, par exemple, les vestiges monumentaux d'un célèbre palais des débuts de l'ère chrétienne sont menacés. En particulier, la grande arche du bâtiment, miracle de l'architecture sassanide, est fragilisée par les rotations d'hélicoptères.
Quant à Ur, l'une des plus importantes anciennes métropoles de la Babylonie méridionale, elle occupe une place privilégiée dans la tradition judéo-chrétienne puisque l'Ancien Testament y voit la ville du patriarche Abraham.
Son site est aujourd'hui situé dans le périmètre de la base aérienne Al-Tallil. "Aucun dégât dû à l'occupation militaire n'a été rapporté, mais l'entrée principale de la base a été construite sur des quartiers d'habitation de la ville antique, regrette M. Curtis. Il aurait suffi de poser la question aux archéologues, nous aurions pu leur dire qu'il ne fallait pas faire cela."

Des hydrocarbures dans la Garonne


Des hydrocarbures dans la Garonne
LE MONDE | 17.08.07

© Le Monde.fr

Je me demande pourquoi la pollution n'a pas été signalée tout de suite...

15/08/2007

Tourisme culturel dans la région


Le chausson intelligent surveille les bébés


Angkor, mégalopole médiévale


Angkor, mégalopole médiévale
LE MONDE | 15.08.07

© Le Monde.fr

À lire, pour relativiser l'Histoire.

22:22 Publié dans sciences | Lien permanent | Commentaires (0)

11/08/2007

Washington et Pékin



Voilà pourquoi il n'y aura pas de sanctions contre la Chine, quoi qu'elle fasse. Et pas de boycott des JO de 2008.

15:10 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Des lendemains qui chantent !



C'est çà qu'on veut ?
C'est çà qu'on a ...

15:04 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

les Fournisseurs d'Accès à Internet



Affaire à suivre.
Il y a au moins un autre abus à dénoncer : les publicités sur les portails d'accès aux e-mails.
Autrefois, sur Cegetel et AOL, il n'y en avait pas. Depuis la fusion 9-Cegetel-AOL, il y en a.
Les FAI, qui sont payés par les abonnements des utilisateurs, n'ont pas à imposer des publicités à leurs abonnés !

14:47 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)