Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/07/2012

Histoire de dessous

lu sur :

http://www.lepoint.fr/societe/on-a-retrouve-l-ancetre-du-soutien-gorge-20-07-2012-1487586_23.php

On a retrouvé l'ancêtre du soutien-gorge !

Le Point.fr - Publié le 20/07/2012 à 13:49 - Modifié le 20/07/2012 à 14:19

Le Point.fr - Publié le 20/07/2012 à 13:49 - Modifié le 20/07/2012 à 14:19 

Des chercheurs viennent de mettre au jour de la lingerie vieille de 600 ans. Cette découverte bouleverse les connaissances historiques. 

Voilà une trouvaille qui chamboule le monde de la lingerie : le soutien-gorge n'est pas une invention moderne. Des archéologues de l'université d'Innsbruck en Autriche ont annoncé qu'ils avaient retrouvé dans le château de Lengberg quatre soutiens-gorge datant du Moyen Âge.

Les historiens de la mode s'accordaient généralement pour affirmer que l'apparition de ce sous-vêtement remontait à l'abandon du corset, il y a plus de 100 ans. Si le prototype a été breveté en 1859 à New York, l'appellation "soutien-gorge" apparaît en 1904 dans le dictionnaire Larousse et en 1912, sous le nom de "brassière", dans l'Oxford. Le diminutif "bra" ne commencera à être utilisé dans les pays anglophones qu'au cours des années 1930.

Mais il est donc désormais certain que le soutien-gorge a précédé le corset dans l'histoire de la lingerie féminine. Un des spécimens a en particulier retenu l'attention des spécialistes : il "ressemble exactement à un soutien-gorge moderne", explique Hilary Davidson, conservatrice de la mode du London Museum, au Daily Mail. "C'est une découverte étonnante", précise-t-elle.

Bouleversement historique

Les sous-vêtements ont été retrouvés parmi plus de 2 700 fragments textiles dans une voûte sous le plancher d'une chambre au deuxième étage du château, un lieu suffisamment sec pour éviter leur dégradation. Quatre de ces pièces en lin ressemblent à des soutiens-gorge modernes, avec des bonnets séparés, et l'un d'eux en particulier ressemble beaucoup à ce qui se fait aujourd'hui, avec deux larges bretelles pour les épaules et peut-être une ceinture dans le dos, non conservée, mais dont les bords partiellement déchirés sont visibles.

Autre ressemblance avec l'époque moderne, la lingerie n'était pas uniquement à vocation fonctionnelle. Elle était très finement décorée de dentelle et autres ornementations, dont la vocation était manifestement de plaire. Un autre sous-vêtement de lin trouvé ressemble fortement à un caleçon pour homme, car les femmes au Moyen Âge ne portaient que des jupons ouverts sous leur robe. "Les culottes étaient considérées comme une marque de la dominance et de la puissance masculines", explique Beatrix Nutz de l'université d'Innsbruck. Des dessins médiévaux montrent souvent un homme et une femme s'en disputer la possession dans un combat symbolique pour savoir qui, littéralement, allait porter la culotte...

La découverte ne date pas, en réalité, de cette année. L'équipe de Beatrix Nutz a, en fait, mis au jour ces sous-vêtements en 2008, mais il a fallu un certain temps pour que les recherches et la datation au carbone 14 apportent des réponses. Si Beatrix Nutz a donné une conférence l'année dernière, le retentissement n'a pas dépassé le milieu universitaire, jusqu'à l'article du BBC History Magazine paru ce mois-ci. On connaissait déjà, par la peinture, les façons de s'habiller de l'époque. Mais on ne savait rien sur les dessous. Cette trouvaille vient combler un manque. 

Les commentaires sont fermés.