Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/10/2012

Les boissons énergisantes, la santé, le comportement

lu sur : http://presse-inserm.fr/dans-lactualite/synthese-de-presse/

Les Echos expliquent que l’Assemblée nationale débute aujourd’hui « l’examen du budget de la Sécurité sociale pour 2013 ».
Dans une interview accordée au quotidien, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, affirme être « favorable à la taxation des boissons énergisantes ».
Elle souligne : « Ces boissons contiennent de puissants excitants, dont l’impact sur la santé fait actuellement l’objet d’une évaluation par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) à ma demande ».
Elle souligne que les jeunes mélangent ces boissons à des alcools forts. Selon elle, « dans notre pays, un jeune sur deux s’adonne à l’âge de 17 ans au ‘‘binge drinking’’. C’est préoccupant ».

Les Echos, 23/10

 

extrait des Échos :

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202341840312-marisol-touraine-le-gouvernement-est-favorable-a-la-taxation-des-boissons-energisantes-502889.php

Marisol Touraine : «Le gouvernement est favorable à la taxation des boissons énergisantes»

Par Vincent Collen | 22/10 | 21:00h
 
Alors que l'Assemblée nationale entame mardi après-midi l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013, la ministre de la Santé dévoile les arbitrages du gouvernement sur les amendements des députés. Marisol Touraine va proposer le remboursement intégral de la contraception pour les jeunes filles de 15 à 18 ans.
 
Les députés veulent instaurer une taxe sur les boissons énergisantes à base de taurine et de caféine. Elle serait de 50 centimes ou de 2 euros par litre. Y êtes-vous favorable?

Oui, je suis favorable au principe d'une taxe. Ces boissons contiennent de puissants excitants, dont l'impact sur la santé fait actuellement l'objet d'une évaluation par l'agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) à ma demande. Surtout, elles sont consommées par des jeunes, qui les mélangent à des alcools forts comme la vodka. Dans notre pays, un jeune sur deux s'adonne à l'âge de 17 ans au « binge drinking ». C'est préoccupant. 

Les commentaires sont fermés.