Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/04/2013

Informations santé/société du 8/4/13 : sel - prothèses certifiées "TÜV"

lues sur :

http://presse-inserm.fr/dans-lactualite/synthese-de-presse/

Les effets néfastes de l’excès de sel

Le Figaro rend compte des problèmes de santé liés à la consommation excessive de sel.

Selon une étude internationale, à laquelle ont participé 488 scientifiques de 50 pays différents, l’excès de sel « serait responsable de 2,3 millions de morts chaque année dans le monde », indique le quotidien.

Les chercheurs ont estimé qu’entre 280 000 et 500 000 morts pourraient être évités sur une période de dix ans en diminuant à moins de 1,5 g de sel par jour la consommation des Américains.

Selon les chiffres de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), en France, les hommes consomment environ 10 g/j de sel et les femmes 8 g/j, alors que le plan nutrition santé préconise au maximum respectivement 8 g/j et 6,5 g/j.

L’Organisation mondiale de la Santé recommande, pour sa part, une consommation maximale de 5 g de sel par jour.

Le Pr Jacques Blacher, cardiologue et épidémiologiste à l’Hôtel-Dieu (Paris), indique que « plus on mange de sel et plus on augmente son risque d’accident vasculaire cérébral. Pour l’infarctus du myocarde, c’est un peu moins net, mais le risque existe aussi ».

Le Pr Irène Margaritis, chef de l’évaluation sur la nutrition et les risques nutritionnels à l’Anses, souligne : « Il y a des études qui montrent que des apports sodés trop élevés dans l’enfance peuvent faire le lit de maladies cardiovasculaires futures ».

Le Figaro, 08/04

Procès hors normes dans l’affaire des prothèses PIP

L’AFP souligne qu’« un procès hors normes s’annonce devant le tribunal correctionnel de Marseille dans l’affaire des prothèses mammaires frauduleuses PIP ».

Cette fraude, qui a duré dix ans, a fait de nombreuses victimes à travers le monde, explique l’agence. Cette dernière indique que « cinq dirigeants de la société varoise Poly Implant Prothèse (PIP) comparaîtront, du 17 avril au 17 mai, pour tromperie aggravée et escroquerie, pour avoir fourni des implants remplis d’un gel ‘‘maison’’ non conforme ».

Près de la moitié des quelque 30 000 prothèses mammaires PIP au gel frauduleux posées ont été retirées, dont 10 000 à titre préventif.

Les pouvoirs publics doivent, « via l’Inserm, lancer une enquête sur 10 ans sur les conséquences médicales » de ces implants.

AFP, 06/04

----------------

TÜV :

voir :

TÜV Rheinland France Page Accueil | TÜV Rheinland

http://www.tuv.com/fr/france/home.jsp

et aussi :

Prothèses PIP : certifiées mais truquées ! - Pharmacie

http://www.usinenouvelle.com/article/protheses-pip-certifiees-mais-truquees.N165807

Les commentaires sont fermés.