Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/12/2013

Europe, lobbies et plats cuisinés

lu sur :

www.lemonde.fr/economie/article/2013/12/17/toujours-pas...

Toujours pas de décision européenne sur l'étiquetage des plats cuisinés.pdf

extrait :

..." l'industrie agroalimentaire, qui a toujours combattu le principe de l'étiquetage obligatoire de l'origine des viandes dans les plats cuisinés. En France, certaines enseignes de la distribution et des industriels ont décidé de réagir en optant pour un étiquetage volontaire. Il leur semblait urgent de retrouver la confiance des consommateurs alors que les ventes de plats cuisinés à base de viande plongeaient. L'UFC-Que choisir a donc procédé à la distribution des bons et mauvais points, comparant dans les rayons la réalité avec les déclarations d'intention faites après la découverte du scandale de la viande de cheval.

Picard et Auchan font figure de bons élèves, avec la mention de l'origine de la viande sur près de 80 % de leurs produits à marque distributeur. En bas, on trouve Leclerc, qui ne faitfigurer l'origine que sur 18 % de ses produits, mais aussi Monoprix et Leader Price, dont aucun des produits testés n'en fait mention.

Du côté des industriels, Marie, Panzani, Fleury Michon et Findus ont généralisé la mention d'origine sur leurs produits. Au contraire de Zapetti, William Saurin, Barilla, Charal et Maggi, qui ne jouent pas la carte de la transparence. Selon l'UFC-Que choisir, les produits qui ont modifié leur étiquetage n'ont pas subi de hausse de prix notable."

Les commentaires sont fermés.