Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/02/2008

l'Europe contre les Européens


L'Europe sans gloire
LE MONDE | 05.02.08

© Le Monde.fr

..."Voilà donc l'Europe sauvée d'une nouvelle Berezina, à condition que les vingt-sept membres de l'Union approuvent tous le traité de Lisbonne. Elle n'est pas relancée pour autant, contrairement à l'espoir formulé par le premier ministre, François Fillon, à la tribune du Congrès. Loin de là. Non seulement ces trois années de débats et leur épilogue actuel n'ont pas rapproché l'Europe des peuples qui la composent. Mais, même si les organes élus y sont renforcés, les réformes prévues par le traité de Lisbonne sont loin de garantir un fonctionnement plus lisible de la machinerie communautaire. Sur certains points-clés, comme la présidence de l'Union, on peut même craindre que ce soit l'inverse."...

08/01/2008

Vie privée : les citoyens toujours plus surveillés en 2007

lu sur http://www.vnunet.fr/

Selon Privacy International, la situation se détériore aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en France.
Christophe Lagane 04-01-2008

La liberté des citoyens s'est réduite un peu plus en 2007. C'est globalement la conclusion que l'on peut tirer de l'étude The Privacy & Human Rights Report 2007 réalisée par les organisations Privacy International à Londres et Electronic Privacy Information Center à Washington qui observent les niveaux de surveillance des citoyens de part le monde. Autrement dit, le niveau d'activité de Big Brother.
En 2007, 70 pays (37 en 2006) ont été décortiqués par plus de 200 experts. Pour la première fois, Privacy International a établi un classement des zones géographiques étudiées selon le niveau de surveillance de leur population.
"L'extension des mesures de surveillance de la vie de nombre de personnes a aujourd'hui atteint un niveau sans précédent", notent les auteurs du rapport. Une dégradation du respect de la vie privée qui s'explique en partie par les lois induites ces dernières à travers la lutte contre le terrorisme international et l'immigration illégale combinées aux moyens électronique de traçage des citoyens et de croisement des informations.
"Les avancées technologiques [...] l'interopérabilité entre les systèmes d'informations et la globalisation des informations ont provoqué une pression extraordinaire sur les garanties de respect de la vie privée", peut-on lire dans le rapport.

"Extension de la surveillance de la société" en France :

Sans surprise, si les pays comme la Chine, la Malaisie ou encore la Russie restent les bêtes noires des organisations de vigilance, une grande majorité des pays occidentaux et démocratiques ont vu leur conditions se dégrader considérablement en matière de respect de la vie privée.
Ainsi, le Royaume-Uni et les États-Unis ont rejoint les pays précités où la surveillance de la population est considérée comme endémique. La France n'est pas en reste puisqu'elle est passée d'une situation de 'Quelques garanties mais avec affaiblissement des protections' en 2006 à 'Extension de surveillance de la société' en 2007.
Le dernier rang avant de tomber dans la 'Surveillance endémique de la société' que vient notamment de rejoindre l'Amérique de George Bush.

10/12/2007

Des intellectuels chinois appellent à fermer les camps de "rééducation par le travail"



..."Selon l'organisation Human Rights Watch in China (HRIC), basée à Hongkong, les deux tiers des prisonniers dans le réseau du laojiao, qui comprend encore 300 camps où seraient emprisonnées 300 000 personnes, sont des drogués, des prostituées, des clients de ces dernières ou de petits délinquants. Le reste de cette population carcérale peut être assimilé à des prisonniers politiques ou d'opinion : dissidents, gêneurs divers ou militants du mouvement mystique de la secte bouddhiste-taoïste du Falungong. Une vingtaine de milliers de ces derniers, dont les activités religieuses sont sévèrement réprimées depuis 1999, seraient passés par ces camps où ont également été détenus, après la brutale répression du mouvement du "printemps de Pékin" de 1989, des étudiants de la place Tiananmen."...

Un blogueur chinois interpellé pour avoir enquêté sur la colère des éleveurs de fourmis



..."Ces efforts quelque peu démesurés mis en oeuvre pour neutraliser un simple blogueur révèlent surtout le caractère extrêmement sensible que semblent avoir pris, aux yeux des autorités, les événements de Shenyang. Depuis près de deux semaines déjà, l'ensemble des messages ou des blogs concernant les manifestations, ainsi que le sort de la société Yilishen et de son président, qui aurait été arrêté le 23 novembre, ont été effacés. La presse chinoise est muette. Ce silence suspect avait poussé "Zola" à se rendre sur place."...

07/12/2007

L'épilogue judiciaire de l'"affaire Lydia Cacho" scandalise les Mexicains


05/12/2007

Démocratie !



..."L'achat des voix électorales n'est pas une nouveauté. Et les candidats ne manquent pas d'idées."...
..." Dernière trouvaille, le Viagra en Thaïlande.
En prévision des élections législatives qui ont lieu le 23 décembre, certains candidats tentent déjà de corrompre les électeurs. A Prathumthani, selon Sayan Nopkham, responsable de l'administration locale, les villageois ont déjà reçu une ou deux pilules miracle : "Ensuite, ils viennent me voir pour en demander davantage, ou parfois du café, en échange des voix de mon frère, qui lui aussi est candidat." Au risque d'écoper de cinq ans de prison pour l'électeur et dix pour le candidat."...

Que nous propose-t'on en France pour les municipales de 2008 ?

19/10/2007

la démocratie en Chine


07/09/2007

démocratie aux USA



La démocratie américaine a du bon, par certains côtés.

30/08/2007

un exemple à suivre !



..."Sur son blog, Beppe Grillo dénonce toutes les injustices : il ne supporte pas que 80 % de la richesse mondiale soit, selon lui, détenue par 20 % de la population de la planète ; que la voiture à hydrogène ne puisse se développer, les enjeux économiques primant sur l'écologie. Pour lui, la droite et la gauche, c'est du passé.
Maintenant il y a le Nord et le Sud, les consommateurs et ceux qui subissent les effets de la consommation. La globalisation, il la symbolise par l'exemple des cochons belges qui arrivent en Italie, restent quelques mois à Parme, le temps de devenir italiens, et puis repartent en Belgique, en tranches..."...
Sur Internet : www.beppegrillo.it.

une Haute Autorité sur les OGM ?



..."La France a transposé par décrets, en mars, une directive européenne relative aux cultures d'OGM, avec plusieurs années de retard, et après avoir abandonné un projet de loi, pourtant adopté par le Sénat, en mars 2006. Les associations écologistes réclament, depuis longtemps, un débat au Parlement sur le sujet."...

28/08/2007

La censure sur Internet


22/08/2007

Cent-un ans de désobéissance civique

Dossiers
jeudi 7 septembre 2006
Cent ans de désobéissance civique

Clotilde Monteiro

Il y a tout juste un siècle, Gandhi instaurait un mode de résistance non-violent : la désobéissance civique. Aujourd’hui, cette forme de protestation collective connaît une recrudescence en France : contre les cultures d’OGM, contre les expulsions de sans-papiers, contre le fichage génétique... Des formes d’action qui révèlent que la justice et la légitimité ne sont pas toujours synonymes de légalité.

Le 11 septembre 1906, Gandhi réunissait trois mille personnes au Théâtre impérial de Johannesburg pour prêter serment de « désobéissance ». Bien qu’occulté (depuis 2001) par un autre 11 septembre, le centenaire de cet acte contestataire et fondateur coïncide avec la recrudescence, en France, de cette forme de protestation collective. Des mobilisations non-violentes touchent aujourd’hui tous les secteurs de la société, qu’elles soient en faveur des étrangers sans-papiers, anti-OGM, pour le droit au logement, antipub, contre les laboratoires pharmaceutiques, contre le partage du secret professionnel dans le secteur de la santé publique ou contre le fichage génétique. Pour la juriste Évelyne Sire-Marin (voir ci-contre), une telle augmentation des actes de désobéissance civique est un symptôme des dysfonctionnements de notre démocratie.

De plus en plus de citoyens rejoignent ceux qui ont fait le choix de désobéir par militantisme, après avoir épuisé la voie des recours légaux. Tous protestent contre un ordre établi jugé injuste, trop sécuritaire ou favorisant des intérêts privés. Ces dissidents, souvent considérés comme des délinquants par le pouvoir, affirment pourtant agir au nom de l’intérêt général et brandissent dans la rue, face aux caméras et devant les tribunaux, les principes fondateurs des droits de l’homme. Concernant l’acte illégal des faucheurs volontaires, José Bové préfère le qualificatif « extralégal », parce que « le désobéissant agit au grand jour, contrairement au délinquant qui se cache pour commettre son délit ». Depuis l’Antiquité, cette autre façon de manifester sa conscience politique a dû épouser des formes spécifiques et inventives puisqu’elle n’a pas recours à la violence.

L’histoire romaine a conservé la mémoire de manifestations prouvant que l’idée de résistance à une loi jugée inique existait déjà sous l’Antiquité : en 195 av. J.-C., des femmes se mobilisent contre des restrictions vestimentaires, ainsi qu’en 42 av. J.-C. contre une taxe abusive. Cette résistance se reflète d’ailleurs dans la mythologie avec Antigone ou la Lysistrata d’Aristophane, pièce dans laquelle les femmes décident de se refuser à leurs maris tant qu’ils ne cesseront pas la guerre. Depuis, des hommes ont inventé la grève, déserté les champs de bataille (comme le général de Gaulle, pour lancer l’Appel du 18 juin) ou renvoyé leur livret militaire. Le 1er décembre 1955, Rosa Lee Parks, exténuée après une dure journée de travail, a refusé de céder sa place à un Blanc dans le bus qui la ramenait chez elle, à Montgomery, dans l’Alabama, l’un des États d’Amérique les plus racistes. Par ce geste, elle ouvre la voie à Martin Luther King. En France, dans les années 1970, pour obtenir le droit à l’avortement, des femmes ont signé le « Manifeste des 343 salopes »...

Aujourd’hui, certains occupent des logements vacants pour héberger des sans-logis, refusent d’attacher leur ceinture afin d’empêcher le décollage d’un avion contenant un étranger sans papiers expulsé. Ce sont aussi des parents d’élèves qui se mobilisent pour empêcher l’expulsion de leurs voisins et des copains de leurs enfants en situation illégale. Depuis le procès de Nuremberg, la désobéissance par la résistance à un ordre établi injuste est devenue un devoir, alors que la « résistance à l’oppression » était déjà un droit dans l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

La désobéissance civique est donc le côté « pile » de la démocratie. Loin de chercher à la démanteler, elle en est le garde-fou et empêche son dévoiement. Elle agit également comme un antidote à la violence, si les gouvernants savent ne pas rester sourds à ces revendications certes illégales mais légitimes. Dans le cas contraire, l’histoire n’a de cesse de démontrer que l’absence de réponse politique aboutit toujours à l’insurrection.

Lire l’ensemble de notre dossier dans Politis n° 916
http://www.politis.fr/article1796.html

21/08/2007

Environnement : un Grenelle pour quoi faire ?


22/06/2007

çà serait drôle si ... ils n'étaient pas en prison !


21/06/2007

incinérateurs et environnement



un extrait de l'article:
..."Enfin, en mars, le préfet de l'Hérault a autorisé la poursuite de l'exploitation de l'incinérateur de Lunel-Viel, dont le permis d'exploitation venait d'être annulé par le tribunal administratif de Montpellier."...

08/06/2007

agriculture bio: Nouveau règlement européen

La France doit soutenir une position ferme pour le maintien de l’agriculture biologique !

Le 10 ou 11 juin prochain, le Conseil européen votera sur un nouveau règlement de l’agriculture biologique.
La position de la France est particulièrement importante pour maintenir une production biologique de qualité qui contribue directement à la préservation de l’environnement et des ressources naturelles.

Ce nouveau règlement sur l’Agriculture Biologique représente un danger majeur car il autorise :
- des dérogations permettant potentiellement d’utiliser des substances chimiques, dont certains pesticides de synthèse, et des intrants issus d’OGM
- la pollution des produits bio par des OGM, tolérés jusqu’au seuil de 0,9%
- un système d’étiquetage permettant de faire référence à la bio sur un produit majoritairement conventionnel.
De plus, ce règlement remplace l’actuelle OBLIGATION DE MOYENS par un contrôle des « points à risque », ce qui contraindrait les producteurs à multiplier les analyses et l’achat d’intrants, de matières premières et autres matériels officiellement «sécurisés».
Enfin, ce réglement préconise l'interdiction de cahiers des charges bio, notamment nationaux (comme celui qui régit le label AB), plus stricts et plus adaptés aux régions que le nouveau cahier des charges européen.

La France doit tenir compte de l’avis du Parlement européen qui préconise un encadrement STRICT des productions biologiques et du souhait des consommateurs, en refusant de voter pour de telles conditions (ou seulement l’une d’entre elles), et en particulier de REJETER l’autorisation, MÊME par dérogation exceptionnelle, des additifs et des traitements vétérinaires issus d’OGM ainsi que de certaines substances chimiques.

Une décision contraire serait incompatible avec le souci exprimé par le Président Nicolas Sarkozy pour la biodiversité et son souhait de reconsidérer notre rapport à la nature.

Soutenez les associations qui luttent contre une telle banalisation du cahier des charges de l’agriculture biologique, qui la détournerait de sa nature, de ses spécificités et de ses enjeux !

Participez à la cyberaction avec Cyber @cteurs (www.cyberacteurs.org)

Participez à la manifestation pour la défense de l’agriculture biologique organisée par Nature & Progrès (Belgique, France, Espagne, Portugal) à Bruxelles le 11 juin 2007 à 12h au Rond Point Schuman, face au Conseil de l’Union européenne

ACAP (Action citoyenne pour les alternatives aux pesticides) – Acecomed - Action Consommation – Adéquations
- Agir pour l’environnement - Association 4D - Bio Consom’acteurs – Cheminements - Europe des consciences -
Fédération Nature & Progrès - Greenpeace France – Kokopelli - L’Age de faire - Les Amis de la Terre - MDRGF
(Mouvement pour les droits et le respect des générations futures) – Objectifbio - Planète Urgence - WWF France,
en partenariat avec l’association Cyber @cteurs.

Organisateurs :
Action Consommation – www.actionconsommation.org
Bio Consom’acteurs – www.bioconsomacteurs.org
Fédération Nature et Progrès – www.natureetprogres.org
MDRGF / ACAP – www.mdrgf.org & www.acap.net

19/04/2007

indemnité chômage des députés français

Vu en surfant sur le net:

Canard Enchaîné du mercredi 7 février :

"Le gros lot des battus. Jean-Louis Debré a vraiment bon coeur. Juste avant de quitter, fin février, la présidence de l’Assemblée pour celle du Conseil constitutionnel, il a décidé de soigner les députés battus devenus chômeurs en juin prochain. Ceux de 2002 - une trentaine avaient continué de bénéficier durant un semestre de leur indemnité de député (5 800 €). Juste le temps de retrouver du boulot.
Grand seigneur avec l’argent de l’Assemblée, le député de l’Eure a décidé de faire passer le nombre de semestre de un à dix !
Soit cinq ans.
Autrement dit, un député battu en juin prochain et qui se retrouverait inscrit à l’ANPE verrait son traitement prolongé durant toute la prochaine législature !
Mais que les battus ne se réjouissent pas trop vite : ils percevront leur solde de manière dégressive. Exemple : en juin 2012, un député touchera 20% de son traitement soit un peu plus de 1 000 euros.
C’est toujours mieux que le RMI, merci Jean-Louis"...

27/03/2007

Pétition contre le vote électronique

Pétition pour le maintien du vote papier

Depuis 2004, en France, un nombre croissant de communes s'équipent en ordinateurs de vote (dénommés “machines à voter” par le Code électoral). Plus d'un million d'électeurs seront concernés en 2007.
I) Dans mon bureau de vote :
*
Je demande qu'on me donne des bulletins papier.

C'est pour moi le seul moyen de savoir ce que je glisse dans l'urne. A l'opposé, un ordinateur peut afficher une chose et enregistrer tout autre chose.
*
Je suis prêt à participer au dépouillement.

Par contre, venir regarder un ordinateur de vote imprimer un ticket n'aurait aucun sens : puisque le fonctionnement de cet ordinateur est secret, c'est comme si on laissait une entreprise privée emporter l'urne transparente pour compter son contenu dans le secret de ses locaux, sans que personne ne puisse y assister.
II) Dans l'immédiat :
*
Je demande la suspension de toute utilisation d'ordinateurs de vote.

J'en appelle au Président de la République, garant des institutions, et à mon Maire, responsable de l'organisation des élections.
III) Pour l'avenir :
*
Tout citoyen ou groupe de citoyens doit pouvoir s'assurer directement, sans faire appel à des experts, de la sincérité du décompte. Réaffirmons ce droit.
*
J'appelle à des états généraux sur l'amélioration de l'organisation des élections, sans préjugés quant à l'opportunité d'utiliser ou non l'informatique.

Notre démocratie mérite bien mieux que le bricolage hâtif et sans concertation d'une loi datant de 1969.

Explications - Signer la pétition - Voir les signataires (25795 à ce jour)

Propagez cette pétition ! --- Version papier de cette pétition

Pour plus d'infos:
www.recul-democratique.org/petition/

22/02/2007

à méditer



Il y a une série d'articles sur le cumul des mandats par les élus sur le blog "uneplacepourtous" (lien colonne de gauche, en bas : "Une place pour tous !")

http://uneplacepourtous.midiblogs.com