Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/11/2014

La pêche en Méditerranée et les prud’homies de pêche

lu sur BASTAMAG :

Ces artisans pêcheurs qui refusent l’exploitation industrielle de la Méditerranée

SOPHIE CHAPELLE

Une prud’homie de pêche, cela vous dit quelque chose ?

Ces communautés d’artisans pêcheurs, héritées du Moyen Âge, font aujourd’hui figure d’alternatives face aux dégâts écologiques et sociaux engendrés par la pêche industrielle.

Sur le littoral méditerranéen, des Pyrénées-Orientales aux Alpes-Maritimes, une trentaine de prud’homies de pêche arrivent à concilier l’exercice du métier, la solidarité et le respect de la biodiversité. Mais souffrent de ne pas être vraiment reconnues par les dirigeants politiques et européens. Reportage dans le Var.

[Lire la suitede Ces artisans pêcheurs qui refusent l’exploitation industrielle de la Méditerranée]

17/04/2014

Le réseau de coopératives agricoles Longo Maï

lu sur Le Temps (Suisse):

VIE ALTERNATIVE Jeudi 17 avril 2014
 

L’insoumission comme mode de vie

SOCIÉTÉ 
L’insoumission comme mode de vie 

Depuis 1987, au Montois, dans le Jura, vit une petite communauté autogérée, anarchiste et anticapitaliste. Elle fait partie du réseau de coopératives agricoles Longo Maï, qui célèbre ses 40 ans. Reportage

Ce n’est peut-être pas le bout du monde, le Montois, mais ça y ressemble. Une ferme isolée, à 700 mètres d’Undervelier, village jurassien de 300 habitants, au pied des gorges du Pichoux. Un écrin de verdure et de tranquillité, où la rudesse du climat se vérifie pourtant chaque hiver: deux mois sans soleil, de décembre à février, à cause d’une montagne qui fait de l’ombre, et un arc de froid qui fait que «le – 10 de la nuit subsiste toute la journée», dit Raymond Gétaz, qui vit là depuis vingt-sept ans.

LeTemps.ch | L’insoumission comme mode de vie.pdf

05/10/2013

Future exploitation du sable de la baie de Lannion ?

à lire sur :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/04/attention-a-la-destruction-de-la-baie-de-lannion_3489862_3232.html

Attention à la destruction de la baie de Lannion.pdf

extrait :

L'enquête publique, appuyée sur une étude d'impact indigente, n'apporte pas les garanties minimales d'une décision rationnelle et démocratique. Elle n'informe ni sur les solutions alternatives de lieu d'extraction ni de matériau, ni sur les effets négatifs du projet. Au nom de 29 emplois annoncés par le Groupe Roullier, les pouvoirs publics peuvent-ils programmer la disparition de centaines d'emplois de la pêche, du nautisme et du tourisme ? Au nom de besoins allégués de sables coquilliers pour amender la terre maraîchère, peut-on détruire la mer ? Il serait tout de même incohérent et irresponsable, de la part des pouvoirs publics, de donner à une entreprise privée l'autorisation de se livrer à une exploitation destructrice de ce milieu naturel à la sauvegarde duquel ils ont puissamment contribué. Nous adjurons le gouvernement de faire prévaloir la sauvegarde d'une région, de sa faune, de sa flore, de ses côtes, de ses habitants, sur les intérêts financiers d'une seule entreprise privée.

27/05/2013

Un jean et des baskets fabriqués près de chez vous... ou même chez vous

à lire sur fr.ulule.com 27/05/2013 à 11h14

Un jean et des baskets fabriqués près de chez vous... ou même chez vous

Nos camarades d’Ulule, site de crowdfunding voisin de Rue89, nous signalent un projet qui leur tient à cœur, en cours de financement sur leur plateforme. Avec 1083, Thomas Huriez veut fabriquer des jeans et des baskets « à moins de 1 083 kilomètres de chez vous » – ce chiffre est en fait la distance maximale entre deux communes françaises

Son objectif de récolte de fonds pour cette « relocalisation » est déjà largement réalisé, et il a enregistré 754 préventes. Du coup, il s’est fixé un challenge supplémentaire : si ce chiffre dépasse 1 083 avant mardi minuit, il lancera une offre supplémentaire : patrons et modèles seront rendus « libres de droit », pour que chacun puisse réaliser son jean chez lui, grâce à des « kits 0 km ».

Lire sur fr.ulule.com