Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2016

Un golf associé à un projet immobilier près d’Alès

Le saviez-vous ?


Pour ou contre le golf immobilier près d’Alès ?

Un golf, un hôtel de luxe et des lotissements neufs : ce projet, prévu sur une petite commune de l'agglomération d'Alès, promet emplois et touristes. Les opposants y voient un projet immobilier détruisant des terres agricoles et gaspilant l'eau. Les habitants décideront en votant, dimanche 16 octobre.
 
 
extrait du reportage :

Saint-Hilaire-de-Brethmas (Gard), reportage

Entre les champs fraîchement moissonnés de l’été, les lotissements de maisons individuelles se dispersent. Par-ci par-là, aussi, un vieux mas de pierre. En toile de fond, au-delà des collines, les montagnes du massif des Cévennes dessinent un large panorama surmonté de ciel bleu. On comprend pourquoi Saint-Hilaire-de-Brethmas, petite ville du Gard en périphérie d’Alès, accueille toujours plus d’urbains ravis d’avoir maison et jardin à la campagne tout en n’étant qu’à dix minutes en voiture de la grande ville. Et c’est dans ce paysage que devrait prendre place l’« écosite des Hauts-de-Saint-Hilaire ». ...

...« L’agglomération achète des terrains à deux euros le mètre carré et les revend au prix du terrain constructible [de 30 à 100 euros selon les sources], elle dépossède les gens de leur propriété pour faire de la spéculation et financer le golf, ce n’est pas honnête ! » Les opposants pointent aussi les personnes à l’origine du projet : Jacques Bueno travaillait donc dans le BTP, et avec l’ex-maire de Saint-Hilaire Gérard Roux ils sont mis en examen, soupçonnés (*) de ne pas avoir respecté les procédures d’appel d’offres pour certains travaux. ...

 

(*) cliquez sur le lien pour avoir l'article du Midi Libre

09/03/2014

Des jeux vidéo pour aider la recherche

Des jeux vidéo en ligne font progresser la recherche scientifique.pdf

 

Un jeu vidéo pour accélérer la recherche sur le cancer | Actualité | LeFigaro.fr - Santé.pdf

12/01/2012

L'addiction aux jeux vidéo

lu sur :

http://dircom.inserm.fr/synthesedepresse/

L’Académie de médecine a traité, mardi, lors de sa séance hebdomadaire, des « nouvelles addictions », dont notamment celle des jeunes pour les jeux vidéo.

Selon une étude, réalisée à Singapour, auprès de 3 034 enfants d’écoles élémentaires et secondaires, 83% de ces jeunes jouaient de façon occasionnelle, contre 9,9% considérés comme des joueurs pathologiques (31 heures par semaine en moyenne).

Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l’hôpital Robert-Debré à Paris, rend compte, dans le quotidien, des « signes d’alerte » que sont un enfant qui notamment « décroche de la vie familiale ou scolaire », « ne veut plus se lever le matin », « abandonne ses activités sportives ».

(Le Figaro, 12/01)

30/10/2011

Trop de substances chimiques nocives dans les jouets

lu sur :

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4880

27/10/2011

Trop de substances chimiques nocives dans les jouets 

Apanage des enfants, les jouets ne sont pas aussi inoffensifs qu’il y paraît. De fait, de plus en plus d’études mettent en garde contre la nocivité des diverses substances chimiques entrant dans leur composition. Parmi celles-ci figurent notamment les phtalates (1), les retardateurs de flammes bromés (2), le formaldéhyde (3) ou encore le benzène (4). Selon le site internet RAPEX, référençant les produits ayant fait l’objet de rappels dans l’UE, 25 % des produits rappelés en 2010 par les 27 Etats membres sont des jouets. Dans 19 % des cas, le risque chimique est la cause du rappel, représentant ainsi le second type de risques à l’origine de retraits de marchés. Les phtalates sont les substances les plus fréquemment mises en cause. Mais la présence de métaux lourds a également été détectée. En 2009, des tests réalisés en France par 60 Millions de Consommateurs ont révélé la présence de baryum dans des bijoux pour enfants. De même, en 2010, un rapport du Finnish Environment Institute démontrait la présence de plomb dans divers types de jouets.   

En 2008, l’UE s’est dotée d’une nouvelle directive sur la . Toutefois, si des dispositions relatives aux substances chimiques ont été adoptées, celles-ci ne seront effectives qu’en juillet 2013. Dès lors, les jouets actuellement mis sur le marché dans l’UE ne sont pas tenus de répondre aux exigences de cette nouvelle réglementation. Aussi, afin de sensibiliser le grand public sur la dangerosité de la composition de certains jouets, le réseau d’ONG WECF (5) propose de tester gratuitement des jouets, le 16 novembre prochain. Le rendez-vous est donné de 13h à 17h, place Edmond Michelet, face au centre Beaubourg, dans le 4ème arrondissement de Paris. Par ailleurs, depuis fin 2009, WECF met à disposition des parents un 
guide d’achat qui les accompagne dans leur quête de produits sains. Celui-ci est disponible en téléchargement depuis la rubrique Publications du site Internet du réseau, mais peut également être commandé par téléphone (04 50 49 97 38). 

Cécile Cassier
1- Capables notamment d’assouplir le plastique, les phtalates sont des plastifiants utilisés depuis une cinquantaine d’années dans de nombreux produits de consommation (emballages, cosmétiques, jouets…). Ils sont connus pour leurs propriétés de perturbateurs endocriniens. 
2- Ils permettent de rendre un produit non inflammable. 
3- Le formaldéhyde est reconnu comme « cancérogène certain » par le Centre International de Recherche contre le Cancer (CIRC). 
4- Solvant inflammable et toxique, le benzène est classé cancérogène par l’Union européenne. 
5- Women in Europe for a Common Future.

----------------

Guide des jouets : Version Francaise