Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/10/2010

Le saviez-vous ?

  • 14/10/2010 AFP

Hiroshima et Nagasaki, les deux seules villes du monde victimes d'un bombardement atomique, ont vivement protesté contre l'essai nucléaire subcritique mené récemment par les Etats-Unis dans le désert du Nevada, a-t-on appris jeudi auprès de ces municipalités.

Le gouvernement américain a annoncé mardi avoir procédé le mois dernier à cet essai souterrain, qui ne déclenche pas de réaction en chaîne pouvant conduire à une explosion nucléaire.

"Je suis révolté par la façon dont vous bafouez les attentes et les espoirs des survivants de la bombe A", a écrit le maire de Hiroshima, Tadatoshi Akiba, dans une lettre de protestation adressée à l'ambassade des Etats-Unis à Tokyo.

"Au nom de la ville de Hiroshima victime de la bombe A, je proteste vivement", a-t-il ajouté. Des responsables de la municipalité ont indiqué qu'aucune réponse n'était encore parvenue de l'ambassade américaine.

Le maire de Nagasaki, Tomihisa Taue, a posté sur son site officiel le message suivant: "Cet essai va à l'encontre d'un mouvement international en faveur d'un monde sans armes nucléaires. Je trouve cela extrêmement regrettable".

Selon la municipalité, M. Taue a également l'intention d'envoyer une lettre de protestation à l'ambassade américaine dès jeudi.

Il s'agit du premier essai nucléaire subcritique depuis l'arrivée au pouvoir du président américain Barack Obama en janvier 2009. M. Obama s'est pourtant fait l'avocat d'un monde dénucléarisé, ce qui lui a valu d'obtenir l'an dernier le prix Nobel de la Paix.

Washington n'a pas renoncé à ce type d'essai nucléaire qui n'entraîne pas d'explosion.

L'ambassadeur des Etats-Unis à Tokyo, John Roos, s'est rendu à Hiroshima et Nagasaki lors de deux visites séparées cette année, qui coïncide avec le 65e anniversaire des deux bombardements atomiques américains.

La première bombe atomique de l'histoire a été larguée le 6 août 1945 au-dessus de Hiroshima, tuant environ 140.000 personnes. Trois jours plus tard, le 9 août, l'aviation américaine larguait une bombe au plutonium sur Nagasaki, faisant plus de 70.000 morts. Le Japon devait capituler le 15 août 1945.