Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2009

La destruction de vignes transgéniques illégales en Alsace

lu sur:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/10/08/la-destruction-de-vignes-transgeniques-en-alsace-casse-tete-judiciaire_1251096_3244.html#ens_id=1251207
.
La destruction de vignes transgéniques en Alsace, casse-tête judiciaire
LE MONDE | 08.10.09 | 15h56  •  Mis à jour le 08.10.09 | 15h56


'affaire examinée mercredi 7 octobre devant le tribunal correctionnel de Colmar (Haut-Rhin) semblait limpide : le 7 septembre, Pierre Azelvandre franchit les barrières entourant le centre de l'Institut national de recherche agronomique (INRA) à Colmar. Il sectionne à leur base 70 pieds de vigne transgénique cultivés là depuis 2005 pour évaluer en champ l'efficacité d'un porte-greffe capable de résister à la maladie virale du court noué.

 

Son forfait accompli, M. Azelvandre se rend au journal L'Alsace pour s'en accuser, avant de faire de même auprès du commissariat de Colmar. Agé de 46 ans, ce biologiste de formation a déjà bataillé à maintes reprises sur le plan juridique contre des expérimentations OGM - parfois avec succès. Voulant provoquer "un débat public sur les OGM", il assume ce saccage.

Mais il se trouve que les conditions de réalisation de l'essai de Colmar ont fait l'objet d'un débat ouvert à un grand nombre d'acteurs, y compris parmi certaines associations de défense de l'environnement. Isolé, M. Azelvandre voit son geste réprouvé par tous ou presque : les ministres de la recherche et de l'agriculture, l'INRA, mais aussi bon nombre d'acteurs locaux qui avaient été associés au sein d'un comité de suivi à cette expérimentation en champ, dont l'INRA voulait faire un modèle. Le sénateur vert du Haut-Rhin, Jacques Muller (Verts), qualifie même cet acte de "gâchis humain incommensurable". Seule la Confédération paysanne d'Alsace "salue la détermination" de Pierre Azelvandre.

Affaire limpide, donc, qui s'est obscurcie une semaine avant la comparution de Pierre Azelvandre, lorsque le tribunal administratif de Strasbourg a annulé l'autorisation de conduire cet essai, délivrée en 2005 par le ministère de l'agriculture. Et a condamné l'Etat à verser 1 500 euros de dédommagement à l'association France Nature Environnement qui avait attaqué cette autorisation.

Relaxe demandée

Les Verts d'Alsace ont estimé que, à la lumière de ce jugement, M. Azelvandre devait être relaxé. C'est ce qu'a plaidé son avocate, au motif que son client aurait arraché une parcelle dont la culture était entachée d'illégalité - en raison d'une rédaction de l'autorisation non conforme avec une directive européenne.

L'avocate de l'INRA a indiqué à l'audience, mercredi, qu'un appel avait été interjeté contre la décision du tribunal administratif. L'organisme public a demandé un peu plus de 170 000 euros au titre de son préjudice matériel. Le ministère public a requis quatre mois de prison avec sursis et 1 000 euros d'amende. Le jugement sera rendu le 27 octobre.

Quelle que soit sa teneur, la destruction de l'essai de Colmar constitue un coup dur pour la recherche publique en biotechnologies végétales. L'INRA n'a plus qu'un essai en champ en cours, sur des peupliers, à Orléans. "Les conditions de l'expertise publique se trouvent remises en cause par un acte isolé, déplore Marion Guillou, sa présidente. Sans données, on ne peut pas débattre, faire vivre la démocratie scientifique."

 

Hervé Morin (avec AFP et Reuters)
Article paru dans l'édition du 09.10.09

06/12/2008

Lettre ouverte d'un enseignant à Nicolas Sarkozy

Le temps de la désobéissance civique est arrivé :

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy :

Un enseignant de Saint-Jean-de-Védas, Bastien C., publie une lettre ouverte à N. Sarkozy, dénonçant les réformes engagées ou à venir par Xavier Darcos.
Ce mouvement de protestation des enseignants prend une ampleur considérable, et, comme vous allez le lire, certains n'hésitent pas à mettre en péril leur devoir de fonctionnaire afin de protester contre cette "modernisation" du système éducatif français.

lire la suite sur :

http://blog.francetv.fr/uneecolepourvictorhugo/index.php/2008/11/27/89269-lettre-ouverte-a-nicolas-sarkozy

27/11/08

Cet enseignant n'est pas le seul. Cherchez sur internet, vous verrez.